Le retour des oiseaux

Commissarié par Mojeanne Behzadi


Ce projet consiste à souligner l’arrivée du printemps et le Norouz -- le nouvel an Persan -- célébré depuis plus de trois mille ans dans différents pays ayant fait partie de l’Empire Perse dont l’Iran, la Turquie, le Tadjikistan, l’Inde, l’Irak, l’Afghanistan et l’Azerbaïdjan.

Suite à mon travail sur Le chant des oiseaux (2019), la réflexion symbolique des oiseaux provenant de La conférence des oiseaux (1177) du poète soufi Farid-ud-Din’ Attar reste une référence incontournable dans ma démarche actuelle. Ce récit mythique porte sur trente oiseaux qui partent à la recherche de leur roi, Simorgh. À travers cette quête, ils passent à travers sept vallées qui représentent la recherche, l’amour, la connaissance, le détachement, l’unicité, la stupéfaction et l’anéantissement pour trouver le Simorgh. Ce n’est qu’en arrivant au palais du roi et en voyant leur réflexion dans un miroir qu’ils comprennent qu’ils sont eux-même le Simorgh qu’ils cherchaient. La traduction-même du prénom de Simorgh veut dire “trente oiseaux”. Le récit se veut une métaphore sur la source de divinité qui se trouve en soi. 

Depuis le début de l’hiver je dessine à l’encre de Chine, de façon presque ritualiste, des oiseaux de toutes sortes et de partout à travers le monde que j’aimerais offrir sous forme de “cartes de souhait” aux personnes qui passeront voir Les Arts du Tout-Monde au Musée des beaux-arts de Montréal. Pour pousser davantage l’idée de “quête” qu’on retrouve dans le récit de Attar, j’ai demandé à mon entourage de m’envoyer des textes, des poèmes ou des contes qui seront disposés à l’endo des cartes de souhaits et qui s'adressent de façon aléatoire, et même divinatoire, à ceux qui les recevront.

Mes sincères remerciements à Mojeanne Behzadi, Gali Blay, Martine Chartrand, Barbara Claus,  Alain Dassesse,  Frantz Patrick Henry, Jean-François Gauthier, Laure Neria, Guillaume Pascale, Valérie Pelletier, Farzaneh Rezaei, Mancy Rezaei, Soussan Shoaei, Jean-Philippe Thibault et Marie Tissot. 





Le projet a été adapté pour les envoies numériques sur les réseaux sociaux à cause de la fermeture du Musée des beaux-arts de Montréal suite à Coronavirus.
https://www.instagram.com/leila.zelli/