Substitute (La Remplaçante)
Guillaume Pascale et Leila Zelli, Substitute, 2019, vidéo HD,  couleur, son, 90 min 
échafaudage de métal, Foulard en soie imprimé 50”x50”

  • Exposée pour la première fois dans le cadre de l’exposition Le chant des oiseaux au Conseil des arts de Montréal, du 25 novembre 2019 au 14 février 2020
  • Paru sur  la couverture du numéro 272 de la magazine Spirale : "Iran : poésie / image"
  • Collection prêt d’œuvres d’art du Musée national des beaux-arts du Québec

Le 2 septembre 2019 Sahar Khodayari connue comme la fille en bleu, s’est donnée la mort en s’immolant par le feu devant la cour de Téhéran. Ce geste létal et radical venait contester la possible sentence de 6 mois de prison encourue par Sahar pour avoir voulu assister à un match de football, distraction interdite aux iraniennes. Artistes mais aussi partisans de l’impact de Montréal, Guillaume Pascale et Leila Zelli ont souhaité avec Substitute rendre hommage à la fille en bleu.
Exploitant l’architecture du Conseil des Arts de Montréal, ils proposent une installation audiovisuelle afin de configurer l’espace de l’ancienne bibliothèque à la manière d’une enceinte sportive.

Dans la vidéo présentée, Leila occupe des gradins vides situés à proximité du stade Saputo un jour de match auquel le duo n’assistera pas. pendant 90 minutes elle devient la remplaçante, afin de rendre hommage à la mémoire de Sahar morte pour avoir voulu librement assister à une partie de soccer. Sur le foulard bleu suspendu au balcon intérieur de l’édifice, couleur similaire à celui porté par Sahar, est imprimé en farsi l’extrait d’un poème d’Hamid Mosadegh :
« Si je me lève, si tu te lèves tout le monde se lèvera. Si je m’assois, si tu t’assois qui se lèvera ? »
Dans un stade, les vers de Mosadegh pourraient se confondre avec les chants d’un partisan de soccer. Cette tension entre distraction populaire et désir de révolte est à l'oeuvre dans la mezzanine du Conseil Des Arts de montréal devenue pour 90 minutes la tribune d’une méditation pacifique pratiquée dans le vacarme d'un soulèvement intérieur.

Le flocon de neige au cœur du nouveau logo du Club de foot de Montréal fait rire Leila Zelli. « On dirait un club de ski », clame l’artiste passionnée de ballon rond, qui n’avait pas le cœur à rire lorsqu’elle a tourné la vidéo Substitute (2019), à même le stade Saputo, l’enceinte du désormais ex-Impact de Montréal.
Réalisée avec la contribution [avec la collaboration] de Guillaume Pascale, l’œuvre rend hommage à l’Iranienne Sahar Khodayari, qui s’est immolée en 2019 afin de contester la peine qu’elle encourait pour avoir voulu assister à un match de soccer. « Son histoire m’a touchée. Ça m’a rappelé quand j’étais en Iran et que je ne pouvais pas entrer au stade parce que j’étais une femme, dit Leila Zelli. Chaque fois que je vais au stade Saputo, je suis consciente de la chance d’être là. »
Le Devoir





Photos : Guillaume Pascale



La couverture du numéro 272 de la magazine Spirale : "Iran : poésie / image"



Collection prêt d’œuvres d’art du Musée national des beaux-arts du Québec