«Fotostop 2021» au Musée du Bas Saint-Laurent
Du 30 janvier au 11 avril 2021
https://www.mbsl.qc.ca/fr/expositions/en-cours/fotostop-2021



«Quelque part, autrement» exposition virtuelle à la Galerie de l’UQÀM
Exposition de groupe commissariée par Ariane De blois et en compagnie de  faye mullen, Mona Sharma, Anna Binta Diallo
https://www.quadrature-galerieuqam.art/exhibitions/quelque-part-autrement



Exposition virtuelle  «Achète de l’art» au centre d’art Diagonale
Du 19 novembre au 29 mai 2021
http://www.artdiagonale.org/20201.html?fbclid=IwAR1sU2PvmFXKZRToFxjlwv3ge0QSATtp768-DH_n53iCbnPHqMUPTk2fdQ0



Le chant des oiseaux (2019)
Arts du Tout-Monde au Musée des beaux-arts de Montréal - Collection permanente 

Bien qu’établie à Montréal, Leila Zelli demeure attachée à Téhéran, la ville qui l’a vue naître. Elle tente de démontrer la résilience qui fait partie intégrante du quotidien des populations de la zone politiquement appelée comme le « Moyen-Orient » et de mettre en question le regard que nous portons sur cette région. Toutes les images de ce vidéogramme proviennent de la collection des céramiques persanes du Musée des beaux-arts de Montréal que l’artiste a étudiée dans le cadre de sa résidence Empreintes 2019 organisée par le Musée en collaboration avec le Conseil des arts de Montréal. Elle juxtapose les oiseaux représentés sur ces céramiques à une sélection de phrases précédées du mot clic #Iran affichés entre juin et septembre 2019 sur Twitter (qui signifie littéralement « gazouillis », d’où son logo représentant un oiseau). En s’intéressant aux différents aspects des réalités iraniennes, notamment le courage dont font aujourd’hui preuve les femmes, l’artiste interroge l’identité de l’Iran telle qu’elle est imaginée dans la pensée populaire.


Leila Zelli, Le chant des oiseaux, 2019, vidéo d’animation, couleur, 12 min, Musée des beaux arts de Montréal, achat, fonds Marie Solange Apollon

Communiqué de presse